Dans Aspie je t'M Marie témoigne avec une extrême sensibilité de sa relation amoureuse avec un homme présentant le syndrome d'Asperger. Un témoignage fort qui se veut un phare, une petite étoile pour les personnes dans la même détresse que fut la sienne. Une très belle histoire d'amour.
La page d'accueil donne accès à la file des articles.
Les liens à droite ciblent ceux-ci selon la date, catégorie ou mot particulier (rechercher).
Les pages contenant des informations sur l'ouvrage s'ouvrent par les onglets ci-dessous.
Pour sélectionner la langue du blog utiliser l'onglet "translate"

mercredi 5 juillet 2017

Et si on parlait haut potentiel ?

 tags : austisme, asperger, haut potentiel, hpi, hpe, livre, ouvrage, témoignage, amour, couple, relation sentimentale,

Je viens de tomber sur un article fort intéressant que je tiens à partager avec vous. Vous le découvrirez en cliquant


Cet article me semble "réconcilier" le haut potentiel intellectuel et le haut potentiel émotionnel. Si je peux, aujourd'hui, de par mon expérience, faire le distingo entre une personne classée HPI et une personne Asperger, je tiens pourtant à souligner, même si je dois aller à contre-courant de la pensée médicale (française), que l'on peut très bien être classé HPE et se trouver dans le continuum du spectre autistique avec le syndrome d'Asperger. 

Bien sûr que non, l'un et l'autre ne sont pas incompatibles, et cela est plus fréquent qu'on ne le pense notamment chez les femmes Asperger. 
On pourrait me rétorquer que mon point de vue reste du domaine du "ressenti". Certes. Et pourquoi le ressenti, compétence ultra-sensorielle typiquement HPE n'aurait-il pas le même fond de vérité que le scientifique ? On ne fait pas confiance au ressenti. On ne veut reconnaître que le scientifique.
Je pourrais rétorquer que ce qui a conduit mon ami au diagnostic a été essentiellement le résultat de mon ressenti. Mes observations et les analyses qui s'ensuivaient n'étaient en effet que pur produit de mes émotions, et au final j'avais raison. Je ne connaissais pas Asperger mais je sentais, je savais, que quelque chose clochait. Je ne fais donc plus un complexe de mes ressentis, ni de mon HPE qui me mettent très souvent sur la voie de la vérité.N'est-ce pas précisément ici que se rejoignent le SA et le HPE ? L'essentiel n'étant pas avec quelle intelligence a été traitée l'information mais quel a été le résultat de la mise en oeuvre de cette intelligence.
Quant aux femmes HPE ou Asperger .... combien sont restées en marge leur vie durant, sans savoir pourquoi leur fonctionnement était si particulier ? Combien ont ignoré leur vie durant présenter l'un ou l'autre, ou les deux ? 




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Votre commentaire est soumis à modération. Il sera publié dès que l'administrateur l'aura validé.