Dans Aspie je t'M Marie témoigne avec une extrême sensibilité de sa relation amoureuse avec un homme présentant le syndrome d'Asperger. Un témoignage fort qui se veut un phare, une petite étoile pour les personnes dans la même détresse que fut la sienne. Une très belle histoire d'amour.
La page d'accueil donne accès à la file des articles.
Les liens à droite ciblent ceux-ci selon la date, catégorie ou mot particulier (rechercher).
Les pages contenant des informations sur l'ouvrage s'ouvrent par les onglets ci-dessous.
Pour sélectionner la langue du blog utiliser l'onglet "translate"

samedi 16 mai 2015

l'Amour dans le prisme Asperger

amour, asperger, autisme, livre, roman, A comme, Aspie je t'M, Genève, Pons, Saint-Cyr sur Loire, salon, conférence, 

https://vimeo.com/62455732

de Amour 
A de Asperger
la lumière se fait arc-en-ciel sublimé

de Amour
A de Asperger
sans le premier le second ne peut exister

extraits de l'ouvrage > ici


4 commentaires:

  1. certains détours peuvent donner l'illusion de l'amour ... A comme Amour ... A comme Asperger ...Ne pas se tromper, juste savoir reconnaître la vérité.

    RépondreSupprimer
  2. 'certains détours peuvent donner l'illusion de l'amour' - trés révélateur en effet de cette impossibilité chez les asperger à distinguer les sentiments surtout quand ceux ci sont volontairement détournés, belle allusion à ce que les professionels nomment pour les aspies la cécité mentale/ Pour eux le prisme reste purement géométrique, la décomposition du blanc en couleurs multiples leur échappe totalement. A comme Attention Danger ! félicitations Marie pour votre vision tellement juste et pour votre soutien aux personnes en difficulté. Mon frère (21 ans) présente le TSA. Pour lui l'amour est un mystère loin de trouver les réponses qui conviennent. votre livre m'a aidé à en parler avec lui et à lui faire comprendre ce qu'est le véritable sentiment et ce que peut être en revanche le danger de sentiments déguisés ou malveillants. pour l'aider, je suis parti de vos observations et j'ai fait avec lui un tableau qui reprend les éléments de votre analyse. puis nous avons travaillé le VRAI-FAUX. des choses se mettent en place mais ce sera long et fragile je suis conscient. le point positif est qu'il me fait confiance. j'ai proposé la lecture de votre ouvrage à la psy qui le suit. Respectueusement. Jérôme.

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Jérôme, merci pour votre commentaire. Ce que je peux dire c'est que votre frère a de la chance de vous avoir pour cette écoute que vous lui prodiguez et pour le dialogue que vous réussissez à mettre en place. Celui-ci est sans doute plus facile pour lui avec vous qu'avec les parents sur ce sujet. Vous ne dites pas si vous êtes l'aîné ou le cadet ... Belle idée que de mettre en place un tableau pour classer certains éléments que j'apporte et d'autres sous-jacents que vous n'aurez pas manqué de mettre en lumière, lumière qui fait tellement défaut aux nAt. Cette image que vous donnez du prisme qui chez les personnes atteintes d'autisme ne permet pas à la lumière d'être révélée est tout à fait exacte. Votre technique du Vrai-Faux par rapport à mes observations ou analyses demande je suppose un sacré travail de mise en situation concrète ... j'imagine que oui, sur ce terrain, la psychologue pourra également poursuivre le dialogue et favoriser le discernement. Peut-être pourra-t-elle éviter certaines "expériences" compliquées, douloureuses voire dangereuses et permettre à votre frère d'avancer sans pour autant se mettre en danger ou perdre son temps et son énergie inutilement. Bien à vous. MdA.

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Marie, tu fais avancer certaines choses avec ton livre, c'est magnifique.

    RépondreSupprimer

Votre commentaire est soumis à modération. Il sera publié dès que l'administrateur l'aura validé.