Dans Aspie je t'M Marie témoigne avec une extrême sensibilité de sa relation amoureuse avec un homme présentant le syndrome d'Asperger. Un témoignage fort qui se veut un phare, une petite étoile pour les personnes dans la même détresse que fut la sienne. Une très belle histoire d'amour.
La page d'accueil donne accès à la file des articles.
Les liens à droite ciblent ceux-ci selon la date, catégorie ou mot particulier (rechercher).
Les pages contenant des informations sur l'ouvrage s'ouvrent par les onglets ci-dessous.
Pour sélectionner la langue du blog utiliser l'onglet "translate"

mercredi 12 juillet 2017

Fermeture

 tags : livre, ouvrage, témoignage, amour, asperger, relation sentimentale, relation amoureuse, couple, commande, aspie je t'M

Les commandes ne pourront pas être prises sur ce site pendant quelques jours. Vous pouvez adresser celles-ci directement au  diffuseur :

Autisme France Diffusion >  site et contact - clic ici 

 

ou bien auprès des librairies suivantes :

Le Plumier à Dieppe (76) 

Tél. :  02 35 84 38 53

***

Librairie Cousin-Perrin à Le Blanc (36)

Tél. : 02 54 37 01 14
Fax : 02 54 37 44 55
Mail : informatique@cousin-perrin.fr

***

La Maison Bleue à Saint-Junien (87)

Tél. :  05 55 32 89 56 

*** 

Cultur'1 à Sauzé-Vaussais (79)

Tél. : 05 49 07 95 10

****

Concernant les sites Fnac, Amazon et Price-Minister, les stocks étant gérés en direct avec le site, les commandes ne pourront pas non plus être honorées dans les délais. 

Si vous n'êtes pas trop pressés et souhaitez une commande en direct avec dédicace de l'auteur, vous pouvez toujours formuler votre demande par le biais de la vignette contact en marge droite. Votre commande sera traitée en priorité dès la reprise des envois.


Vous remerciant de votre compréhension, l'équipe éditoriale vous souhaite un très bel été. 


 
 

mardi 11 juillet 2017

Dans le panier des souvenirs ...

 tags : livre, amour, couple, asperger, témoignage, roman, amitié

Dans le panier des souvenirs, au fil des saisons, il y a quelques mois de juillet remplis d'amour et de tendresse. Remplis de rires aussi et de bonheurs. Je les évoque dans Aspie je t'M et si cela peut rassurer quelques-uns d'entre vous, lecteurs de ce blog, qui craignez que le récit ne soit trop triste, je vous livre quelques lignes relatant un bal du 14 juillet ...

photo du net

Il était conscient de ses difficultés de coordination. Il n’aimait pas la danse, ne comprenait pas le plaisir que certains pouvaient y trouver. Je gardais en tête et dans mon cœur aussi, le souvenir d’un bal du 14 juillet où j’avais effectivement fait les frais de sa gaucherie en me laissant stoïquement, tout au long de la soirée, piétiner les doigts de pieds restés à l’air dans les sandalettes. Il dansait les slows en gardant les jambes écartées et extrêmement raidies. Rien ne glissait, c’était saccadé, brusque. Il évoluait en se penchant d’un côté puis de l’autre et je ne pus m’empêcher de trouver qu’il ressemblait quelque peu à un manchot. A un manchot ou à un albatros, vaste oiseau des mers … exilé sur le sol au milieu des huées, ses ailes de géant l'empêchent de marcher.  

Sur les musiques plus toniques il sautait plus qu’il ne dansait ce qui aurait pu passer inaperçu si le rythme avait été un tant soit peu en phase avec la musique, ce qui n’était pas du tout le cas. Mais Gabriel cette soirée-là était des plus heureux ! Qu’est-ce que je l’étais aussi ! C’était notre premier bal ensemble. J’aimais danser et si Gabriel me disait n’être jamais allé au bal auparavant à cause d’acouphènes qui le dérangeaient, je sentais qu’il était aussi capable de s’amuser et qu’il aimait ça. Pour moi, ce n’était sans doute pas le plus réussi techniquement mais émotionnellement ce fut le plus beau de tous mes bals. 

Nous remontâmes ensuite en surplomb de la place où se tenaient les festivités jusqu’à la ville haute où nous avions notre logement. Il nous fallut grimper par le bois et les fossés. Mon chevalier servant se montra nettement plus performant sur ce coup en m’expliquant comment me diriger dans le noir, sans perdre le tracé du chemin, en levant toujours le nez en l’air pour m’orienter avec la clarté du ciel et de la lune grâce à la découpe dans la futaie. 
Une fois parvenus au sommet nous restâmes longtemps sur le rempart à écouter les bruits de la fête qui nous parvenaient depuis la ville basse. 

mercredi 5 juillet 2017

Et si on parlait haut potentiel ?

 tags : austisme, asperger, haut potentiel, hpi, hpe, livre, ouvrage, témoignage, amour, couple, relation sentimentale,

Je viens de tomber sur un article fort intéressant que je tiens à partager avec vous. Vous le découvrirez en cliquant


Cet article me semble "réconcilier" le haut potentiel intellectuel et le haut potentiel émotionnel. Si je peux, aujourd'hui, de par mon expérience, faire le distingo entre une personne classée HPI et une personne Asperger, je tiens pourtant à souligner, même si je dois aller à contre-courant de la pensée médicale (française), que l'on peut très bien être classé HPE et se trouver dans le continuum du spectre autistique avec le syndrome d'Asperger. 

Bien sûr que non, l'un et l'autre ne sont pas incompatibles, et cela est plus fréquent qu'on ne le pense notamment chez les femmes Asperger. 
On pourrait me rétorquer que mon point de vue reste du domaine du "ressenti". Certes. Et pourquoi le ressenti, compétence ultra-sensorielle typiquement HPE n'aurait-il pas le même fond de vérité que le scientifique ? On ne fait pas confiance au ressenti. On ne veut reconnaître que le scientifique.
Je pourrais rétorquer que ce qui a conduit mon ami au diagnostic a été essentiellement le résultat de mon ressenti. Mes observations et les analyses qui s'ensuivaient n'étaient en effet que pur produit de mes émotions, et au final j'avais raison. Je ne connaissais pas Asperger mais je sentais, je savais, que quelque chose clochait. Je ne fais donc plus un complexe de mes ressentis, ni de mon HPE qui me mettent très souvent sur la voie de la vérité.N'est-ce pas précisément ici que se rejoignent le SA et le HPE ? L'essentiel n'étant pas avec quelle intelligence a été traitée l'information mais quel a été le résultat de la mise en oeuvre de cette intelligence.
Quant aux femmes HPE ou Asperger .... combien sont restées en marge leur vie durant, sans savoir pourquoi leur fonctionnement était si particulier ? Combien ont ignoré leur vie durant présenter l'un ou l'autre, ou les deux ? 




jeudi 29 juin 2017

Extrait ...

tags : livre, ouvrage, amour, amitié, couple, syndrome asperger, témoignage,




Une balade en canoë qui vire au cauchemar ... 

l'aventure n'est pas une mince affaire, et quand Asperger s'invite au voyage c'est encore bien pire. 

En rire ou en pleurer ... c'est selon les jours, selon l'humeur.

Indochine pour nous réconcilier avec les aventuriers du monde entier. 


****

J’avais bien remarqué chez Gabriel une distance à ce qui pouvait m’arriver de fâcheux ou de douloureux. Cela allait du petit incident, comme ma chute dans la rivière lors d’une partie de canoë, au petit bobo, comme ce bouton d’herpès qui avait le chic d’apparaître quasiment à chacune de nos rencontres et qui gênait nos baisers. Il y avait aussi les tourments de mon cœur mis à mal par cette relation tellement complexe. Lorsque je lui fis une fois la remarque qu’il se montrait peu soucieux à mon égard, il répondit sèchement :

— Est-ce que je me plains moi ?

Non, c’était vrai, il ne plaignait jamais. Lorsqu’il était contrarié il se taisait le plus souvent, serrant les dents et les mâchoires, ce que je ne manquais,toutefois, jamais de remarquer. D’autres fois, c’était la colère qui éclatait, terrible. Il en voulait alors à la terre entière, avec en prime, pour les prétendus coupables, des insultes grossières que je n’aimais guère. Non, il ne se plaignait jamais ! Etait-il pour autant un être dur, sans pitié et dénué de sensibilité ? Etait-il tout simplement pervers ? Cela aurait pu être la réponse la plus légitime et la plus facile mais jamais je ne pouvais pour autant me résoudre à l’admettre car à d’autres moments il faisait preuve d’un tel cœur, d’une telle finesse, d’une telle sensibilité !

A ma place, sans doute bien des femmes auraient tourné les talons pour éviter de sombrer dans une relation destructrice, mais notre parcours amoureux atypique, ma découverte de son être le plus profond, tout cela me retenait de me ranger aux premières conclusions, les plus simplistes et les plus accablantes. 

...

Lui-même apporta un jour une réponse à cette question silencieuse qui me taraudait. Sa remarque pour le moins surprenante eut le mérite de souligner qu’il ne blessait pas à dessein.

            — Si je te fais souffrir je ne le fais pas exprès. Je ne m'en rends pas compte.

            Je ne pouvais rien comprendre évidemment à ce manque d’empathie qui est une constante des plus flagrantes d’un syndrome que je n’avais pas encore identifié. Je pensais même, à tort, que mes remarques, que ma tristesse affichée finiraient par le faire changer. Ignorante de l’autisme et des troubles associés, seulement guidée par mon amour et mon envie de voir Gabriel s’ouvrir à l’autre, je mis pourtant tout en œuvre pour l’aider à comprendre certaines situations, pour le guider dans sa perception des ressentis et dans sa façon de se montrer attentionné. Avec bonheur, je pus constater, au fil du temps qu’il s’y appliquait. S’il n’était pas encore en mesure d’adapter les réponses comportementales je sentais qu’il était néanmoins capable d’une certaine prise de conscience. Je supposais que ses lacunes étaient simplement la conséquence d’un manque de repères dans le cadre des relations familiales. J’appris plus tard « que l’on n’était guère démonstratif dans la famille ». Cela suffisait-il à avoir fait de Gabriel un homme à la fois tellement sensible et tellement incapable d’exprimer cette sensibilité ? 

....

Aspie je t'M- extrait-

samedi 24 juin 2017

Bientôt les vacances

tags : livre, témoignage, amour, asperger, couple, amitié, commande


N'attendez pas les vacances pour commander Aspie je t'M. Il faudra compter avec la fermeture du site et quelques ajournements des commandes.

Alors si vous souhaitez mettre à profit l'été pour partager le chemin de Gabriel et Marie passez vite commande en adressant vos coordonnées et en précisant le mode de règlement choisi par le biais de l'onglet contact à droite de ce site. Tarifs en page commandes (onglet supérieur)




jeudi 8 juin 2017

Salon de Dieppe

 Salon du livre de Dieppe

(Seine Maritime)

Palais des Congrès 
(face Casino) 

Samedi 10 juin 
de 14h à 19h
dimanche 11 juin de 10h à 18h







samedi 13 mai 2017

Pour commander

  ouvrage, livre, commande, amour, amitié, couple, syndrome asperger, aspie, témoignage,

Envois dans le monde entier.   
Utilisez le formulaire de contact - marge droite. Indiquez vos nom, adresse postale, le nombre d'ouvrages commandés, les modes de paiement et d'envoi. 
Commandes possibles quelle que doit la devise grâce au paiement paypal. 


La nouvelle édition remaniée et corrigée, plus complète est néanmoins plus compacte avec le tirage sur papier offset plus compatible avec un ouvrage professionnel. L'avant-propos de Stephan Blackburn, philosophe canadien et autiste vient compléter la préface de Maryse Maligne, chercheur en psychopathologie et la postface accrédite mon analyse avec le point de vue du CHU de Créteil. Les références en annexe ont été vérifiées (les liens obsolètes supprimés) et revues à la hausse. 150 ouvrages, magazines, sites, articles et documents sous diverses formes (pdf, presse ....) ont été répertoriés faisant d'Aspie je t'M à la fois un essai où le SA est parfaitement décrit, un très beau roman d'amour et une banque de données indispensable. 


Les lecteurs de la première édition trouveront sur ce blog la lettre de Stephan dans le courrier des lecteurs. Les liens mis à jour pourront leur être communiqués sur simple demande de leur part.

 Important : Pour que vos commandes soient prises en compte elles doivent impérativement être formulées par le biais de l'onglet "formulaire de contact/message privé/commande" en marge droite du blog. Merci de bien vouloir suivre cette procédure

NB/ Il reste quelques exemplaires de l'édition 2015 disponibles pour 18€ (frais de port inclus) quelle que soit la destination (France ou étranger). Précisez lors de votre commande si vous souhaitez profiter de cette offre. Si rien n'est précisé vous recevrez la nouvelle édition au prix indiqué en page "commandes". 

jeudi 4 mai 2017

N'être différent

tags : autisme, syndrome asperger, amour, amitié, couple, livre, roman, témoignage, différent,



.......
Tout cela c’était toi. Tout cela c’est encore et toujours toi. C’est ce qui fait ta nature. Tout cela c’est ta gaieté, ta joie de vivre.

Ne te refuse jamais cela. Ne perds pas cela.

Cette différence fait de toi le plus beau des hommes.

Ne te laisse jamais persuader du contraire.

C’est ainsi que je t’aime et si un jour une femme a honte de cela, si elle refuse te t’aimer comme cela, si elle t’oblige à changer complètement, si elle te refuse différent, alors elle ne te mérite pas.

Aspie je t'M. page.222

mardi 2 mai 2017

Spectre de l'autisme.com

Un site à consulter. Très instructif. A retenir pour la prochaine édition de mon ouvrage pour compléter les 15 pages de références : ouvrages, vidéos, blogs, centres ressources .....

Le site spectredelautisme.com est une plateforme francophone regroupant de l'information, des outils et du matériel adapté téléchargeable gratuitement, ayant pour mission d'apporter une aide de première ligne aux familles touchées par l'autisme de leur enfant ou d'un proche.

 

mardi 18 avril 2017

"Cérébral"

amour, amitié, asperger, couple, livre, ouvrage, témoignage, roman, cerveau, cérébral, questionnement, aspie

9


—  Je suis un cérébral.
Au fil des jours, je prenais la dimension de ce que Gabriel qualifiait ainsi chez lui de cérébral. Le premier café-rencontre m’éclaira davantage encore. C’était avec son cerveau, avec son intellect pur que Gabriel évoluait, que Gabriel pensait, que Gabriel agissait et que Gabriel … aimait. Le sentimental que j’avais cru percevoir n’était peut-être au fond, qu’une manifestation d’un affect formaté dont le seul chef d’orchestre était le cerveau. D’ailleurs Gabriel qui, à défaut d’avoir pratiqué l’amour, avait consulté nombre d’articles sur le sujet, soutenait que l’amour n’existait pas.
— L’amour n’est que le résultat de processus chimiques associés, aimait-il à dire doctement.
Selon son habitude, il argumentait avec des références scientifiques, les mêmes, toujours les mêmes, qu’il répétait en boucle. Tout n’était que question d’hormones, de sens et d’instincts primaires et j’en passe. Que devais-je en conclure ? Que seul les hormones, les sens, les instincts l’avaient poussé vers moi ? L’amour qu’il me témoignait avec tellement d’intensité n’était-il donc que le résultat de processus chimiques et rien de plus ? Cela était d’autant plus difficile à concevoir qu’il avait déjà su me dire  : 
— Tu me fais vibrer.
            J’avais par conséquent du mal à croire que le cœur n’avait pas son mot à dire dans notre histoire. Non seulement c’était là une superbe déclaration mais avec le recul je me dis que les processus chimiques avaient largement dépassé le cérébral pour entraîner celui-ci vers l’affect. 
Aspie je t'M. p.53 
EAN:9782954308913 
Découvrir d'autres extraits ici :  http://mariedardillac.blogspot.fr/p/entrez-dans-lhistoire.html


jeudi 9 mars 2017

Salon du Cotentin

livre, témoignage, roman, biographie, amour, aspie, asperger, salon, les pieux, cotentin,


Samedi 11 après-midi
Dimanche 12 mars
Salon de Les Pieux
Cotentin


lundi 20 février 2017

Aspiration n°10

tags : aspiration, revue, magazine, autisme, syndrome, asperger, couple, amour, livre, témoignage, roman

Le numéro 10 d'Aspiration vient de paraître. Se voulant tout d'abord une mine d'infos pour les personnes touchées par le SA et leur entourage il s'adresse également à tout un chacun. En parcourant le sommaire vous pourrez le constater. Ce mois-ci Miriam, la présidente d'Asperger Amitié, à l'initiative de l'association et du magazine, lance un véritable appel à l'aide. 

"Dans l'ensemble les ventes d'Aspiration ont été satisfaisantes mais pas assez pour que le magazine puisse continuer à vivre. Pourtant Aspiration avait tout dès le départ. Riche par sa diversité, agréable à lire grâce aux rubriques et à la qualité de sa rédaction et unique en son genre. Aucun autre magazine n'existe sur l'autisme. Pour créer un vrai magazine grand-public nous avons ajouté des jeux et une BD avec des personnages autistes et non-autistes. Des témoignages de personnes Asperger sont venues le compléter permettant au lecteurs grand public de porter un autre regard sur l'autisme. 
..."
C'est vraiment un cri du coeur que lance Miriam et je ne peux que m'associer à sa crainte de voir disparaître Aspiration et à son désir de vouloir que l'aventure continue. 
C'est un magazine absolument exceptionnel, d'une qualité rare, et comme le souligne la présidente d'Asperger Amitié, unique.

Ce magazine doit vivre, il doit perdurer. 

Vous trouverez toutes les informations pour un éventuel abonnement ou don sur le site d'Asperger Amitié : https://www.asperger-amitie.com/vente-en-ligne-et-journal/


clic sur image pour lire 

Et dans ce numéro un guide de 27 pages offert destiné aux parents 
rempli d'informations pratiques et d'adresses utiles. 

 



jeudi 9 février 2017

Dernières nouvelles du Cosmos

Un film extraordinaire, vous ne regarderez plus jamais l'autisme et les autistes de la même façon.
Une très belle rencontre avec la réalisatrice ...

clic sur l'image pour aller sur le site 
clic sur image pour accéder au site



 

Entre absence et présence ... ou le Pouvoir des mots


amour, indifférence, différence, couple, livre, roman, témoignage,  

Je commençais tout juste à avoir quelques doutes pour Asperger .... 

C'étaient nos poèmes qui, dès le début de notre relation, nous servaient à communiquer.
Sans doute ces mots ne vous seront pas obscurs à vous qui vivez la même "expérience" .... (extrait)
Je crève de ton absence
De ton silence
De ton indifférence
...
Je crève de ne pas savoir
Ce que tu deviens
A quoi tu penses
Ce que tu fais de tes journées
Je crève de t’aimer
Encore
...
Je ne comprenais pas
jamais tu ne disais
Si ensemble on essayait
Et toi tu disais
Je ne promets pas 

Extrait.copyright-MdA- février 2014


C'est par des poèmes à quatre mains, écrits de façon spontanée,  Gabriel peu à peu s'est révélé à moi, et à lui-même. A la fin de l'ouvrage Aspie je t'M vous découvrirez Le pouvoir des mots, mais il y en eut tant d'autres...  A les relire j'y perçois aujourd'hui comme une "clairvoyance" tant les hasards ont poussé les murs bien plus loin qu'on aurait pu l'imaginer. 



Le pouvoir des mots (extrait)
 
Le pouvoir des mots
Rien que de simples mots laissés sur le papier
Quelques lettres associées, entremêlées
Eternelle source d'émotions enchevêtrées, magnifiées

Un pouvoir illimité, un pouvoir sensationnel
Que d'obstacles surmontés, de montagnes franchies
Dans les méandres de l'infini, pouvoir ascensionnel
........
(composé par Gabriel)


  

Asperger Amitié

asperger, amitié, association, livre, ouvrage, témoignage, revue, amour, aspie, relation sentimentale, aide, soutien

Un site, une association à découvrir. Des projets, des réalisations, une équipe, un magazine, une radio ... beaucoup de proximité, beaucoup d'humanité, avec les personnes Aspies et leurs proches. Myriam la présidente est une personne formidable qui ne compte ni son temps ni son énergie pour rester à l'écoute. 
Une mine d'infos et d'actualités pour faire le lien.



https://www.asperger-amitie.com/

mercredi 8 février 2017

Un nouveau lien sur la page


Parmi les liens, de ceux qui viennent s'ajouter à la deuxième édition de mon ouvrage, j'ai fait figurer celui de 


Outre le fait qu'il figure p. 281 de mon ouvrage je l'ajoute ici comme un lien ami. Ce site, très bien conçu, très pro, relate au quotidien la vie d'une Aspergirl presque ordinaire, ou bien, la vie presque ordinaire d'une Aspergirl. Superbe témoignage d'une jeune femme super sympa qui vit "de l'autre côté" ..... de l'autre côté de l'Atlantique.
 
 

 http://au-royaume-dune-aspergirl.com/




Je vais essayer d'être plus assidue et mettre plus régulièrement des liens vers des sites ou documentaires intéressants.

mercredi 1 février 2017

mercredi 18 janvier 2017

De fil en aiguille, de blog à blog ... un ouvrage, des liens ...

Un article très intéressant sur le blog : Etre autiste aujourd'hui, (clic) ce blog est également mentionné parmi les références en annexe de l'ouvrage Aspie je t'M en raison des articles très pertinents qu'il propose.
Dans ce guide pratique de 10 pages (p.275 à 285) vous trouverez plus de 150 références utiles : titres de livres, films, vidéos, DVD, liens internet : associations et collectifs, centres ressources, éducation, pédagogie, formation, blogs et sites, pages facebook publiques. Egalement adresses de diffusions d'ouvrages et médias et enfin documents pdf à télécharger. 



mardi 20 décembre 2016

Asperger, Amour et ... tourisme






Chapitre 10 - p.72-73 

Cette journée fut très belle. Il avait consenti à laisser son téléphone hors-ligne et nous pûmes profiter d’instants réellement empreints de douceur, la même que celle qui s’installait à chacune de nos rencontres. Loin de toute emprise, Gabriel pouvait redevenir lui-même, et retrouver la paix. Il y eut de doux échanges, des baisers mais aussi une drôle de confidence faite soudainement :  
— J’aime bien faire du tourisme avec toi.
— Tu aimes le tourisme avec moi ?
        — Oui, c’est agréable. Tu es de bonne compagnie.
Quelque peu décontenancée je répliquai :  
— C’est donc tout ce que tu aimes avec moi ?
             Gabriel mit un temps pour répondre.
— Non, ce n’est pas tout, dit-il sans sourire, en plissant le front, ce qui laissa supposer qu’il était intrigué par ma remarque, mais le tourisme j’aime bien.
J’essayai une fois de plus de dépasser mon ressentiment. Se moquait-il ? Souhaitait-il enfoncer le couteau du désamour ? Je ne percevais pourtant aucune méchanceté dans le propos, Gabriel se contentait de dire ce qu’il ressentait, c’était comme ça dans sa tête et je le pris ainsi, décidée de ne pas en faire un motif de souffrance supplémentaire. 
Plus tard je compris que le fait d’associer l’agrément du tourisme avec moi permettait de poser quelque chose de concret sur son sentiment amoureux. Le concret. Toujours le concret ! Pour le cérébral seul comptait le concret et l’amour n’est pas le concret ! Ce furent plus tard mes explorations du monde de l’autisme qui m’amenèrent à comprendre que le sentiment en tant que tel est une notion trop abstraite et naturellement trop affective, ce qui ne permet pas aux Aspies de lui octroyer une valeur en soi. La connexion amour-tourisme permettait à Gabriel d’intellectualiser ce qui lui échappait affectivement.
Cette idée s’expliquait et se justifiait parfaitement de par le fonctionnement de notre relation. Pour me rencontrer, la première fois, Gabriel avait traversé toute la France. Chacune de nos rencontres, depuis, se mettait en place avec le choix d’un lieu particulier pour un séjour joignant l’agrément de l’amour avec  celui de belles découvertes. Le « j’aime bien faire du tourisme avec toi » était le signe que cette connexion-là s’était parfaitement établie, de celles qui aident les Asperger à appréhender le monde dans ses multiples dimensions et les obligent pour ce faire, à se construire des passerelles propres à leur fonctionnement particulier. Des passerelles destinées à entrer dans l’affectif et le relationnel. Je ne devais donc pas me peiner mais au contraire me réjouir : le tourisme et l’amour allaient bien ensemble et c’était ainsi donner à notre amour une signification riche en couleurs et en promesses d’ouverture. C’était aussi une façon pas si désagréable au fond de se découvrir. Lui. Moi. Nous.  

d'autres passages à découvrir sur la page "Extraits" - clic - 

photos MdA.
 Copyright- Droits réservés


mercredi 23 novembre 2016

Salon de Mons - Belgique


Dédicace de l'ouvrage sur toute la durée du salon
"""""

Conférence  

La relation sentimentale et le syndrome d'Asperger

 samedi matin à 11h30
au Cosy-Corner

""""""
Table ronde 
Amour et syndrome d'Asperger
dimanche de 11h à 12h
Espace Animation

Les participants seront invités à s'exprimer et échanger autour du sujet. 

Programme et plan du site sur le site de Mons'livres > clic 




vendredi 18 novembre 2016

Aspie je t'M, nouvelle édition

livre, ouvrage, asperger, amour, aspie, différence, témoignage, roman, biographie, relation sentimentale, relation amoureuse, couple, difficultés, prix, handilivres, handicap, société

Aspie je t'M, publié en février 2015, vient de faire l'objet d'une réédition, corrigée, plus complète et néanmoins plus compacte. Des ajouts ont été faits, dont l'avant-propos de Stephan Blackburn, philosophe canadien et autiste, qui vient compléter la préface de Maryse Maligne, chercheur en psychopathologie. Les références en annexe ont été vérifiées (les liens obsolètes supprimés) et revues à la hausse. 150 ouvrages, magazines, sites, articles et documents sous diverses formes (pdf, presse ....) ont été répertoriés faisant d'Aspie je t'M à la fois un essai où le SA est parfaitement décrit, un très beau roman d'amour et en même temps une banque de données indispensable.


                              Sélection Handi-livres 2015


La préface de Stephan Blackburn, une postface inédite, 10 pages pratiques comprenant plus de 150 références indispensables, tous formats confondus (ouvrages, sites - français, anglais, américains, canadiens, suisses ...,  documents à télécharger ...)




vendredi 7 octobre 2016

Prochaines rencontres

Retrouvez prochainement Aspie je t'M sur les salons de :

 Niort (France) 

et de 

Mons (Belgique)

ainsi que lors de la journée 

Feuilles d'Automne 

organisée par 
Femmes pour le Dire femmes pour l'Ecrire

 Espace Moncassin

164, rue de javel
75739 Paris cedex 15
Entrée annexe: 9 rue Henri Bocquillon 75739 Paris 15
Métro : Ligne 8 (Félix Faure, Boucicaut) ou Ligne 12 (Convention)
RER C : Station Javel
Bus : 42- 62- 70- 88-89-39-49





dimanche 18 septembre 2016

Important pour toute commande

Important 

Pour que vos commandes soient prises en compte elles doivent impérativement être formulées par le biais de l'onglet "formulaire de contact/commande" en marge droite du blog. Les coordonnées laissées par le biais d'un commentaire  ne permettent pas d'établir la facture. 

Merci de bien vouloir suivre cette procédure

mardi 16 août 2016

Un courrier touchant

Je remercie toutes les lectrices (et quelques lecteurs) qui m'adressent leurs impressions après la lecture de l'ouvrage. Certains, certaines acceptent que quelques lignes soient ici publiées et je leur en suis très reconnaissante. Ces échanges, ces partages sont une richesse extraordinaire. Si Aspie je t'M n'avait pas été publié jamais je n'aurais su que nous étions si nombreuses  à vivre avec autant de courage et de volonté, l'Amour avec un Asperger. Les témoignages d'hommes que j'ai reçus sont tous des témoignages d'hommes eux-mêmes Asperger. (voir la page "courrier des lecteurs") > cliquer sur ce lien



Sent: Monday, August 15, 2016 9:55 PM
To: Marie d'Ardillac
Subject: Re: [Aspie je t'M] Nouveau message reçu

(extrait)

J'ai terminé la lecture de votre ouvrage il y a 3 jours et j'ai trouvé beaucoup de similitudes quant à notre ressenti face aux curieuses réactions que peuvent avoir les aspies.

Comme vous, je me suis posée la question de savoir si je n'avais pas un être pervers en face de moi, comme vous, je me suis demandée ce qui pouvait m'animer dans cette relation, étais-je moi même dans l'autisme ?...
Je parle relation et non d'histoire, car comme vous le faites justement remarquer, on ne peut vivre qu'un présent avec un autiste. Un présent. Juste un présent. Un moment où son temps à lui est en connexion avec notre temps à nous.
Il ne s'inscrit pas dans l'histoire. Il ne demande pas, ne projette pas, il manque de sollicitude pour l'autre.
D'ailleurs où et comment se situe l'Autre chez l'autiste? Il semble évident que sa notion d'Alterité est très différente de la nôtre. Quelquefois je me demande si je ne fais pas que lire en lui  le reflet de mes propres désirs?...Qu'y a t-il derrière cette projection? Le reste semble si opaque!


Je lui avais déjà parlé de son trouble mais votre livre m'a donné l'occasion d'en reparler avec lui, pour comprendre, ensemble, les mauvaises réponses qu'il apporte parfois à mes demandes. Il emploie les termes de déprogrammation et reprogrammation pour y remédier. Ces termes me font sourire et pourtant il s'agit bien de cela pour eux; trouver le programme qui s'adapte le mieux pour se fondre dans la société.

Merci encore pour ce généreux partage.

(Ne pas publier mon prénom svp)


mercredi 13 juillet 2016

Témoignage p.35 d'Aspiration

clic sur image pour agrandir
sinon lire ci-dessous

En rencontrant l’autisme qui m’est tombé dessus à la manière d’un coup de foudre, c’est en même temps au regard des autres que j’ai dû me confronter. Mon expérience hors-norme de neurotypique en amour avec un Asperger inquiéta mes proches au point qu’ils en vinrent à douter de ma santé mentale. Il faut bien avouer que le parcours s’est fait avec des excès à la limite parfois du supportable. Néanmoins je ne pouvais admettre les arguments chocs qu’ils avançaient pour m’inciter à quitter cet homme  : mon avenir ne pouvait se construire avec un « malade » je ne devais pas m’attacher à quelqu’un qui « n’éprouverait jamais rien, me ferait souffrir, ne serait pas capable de se mettre aux normes » et j’en passe. Quant à mon psy il m’interrogeait pour savoir ce que j’attendais « d’un homme présentant une psychose ».

Je pris ici pleinement conscience de ce que l’on nomme l’exclusion qui de toute évidence allait de pair avec l’ignorance. Les autistes faisaient partie des bannis et pour ne pas souffrir mieux valait ne pas nouer de liens avec eux. Laisser tomber cet homme qui avait touché mon cœur sous prétexte qu’il ne serait jamais un homme comme les autres… de ça je n’avais pas envie. Je décidai d’assumer, laissant à leurs convictions ceux qui refusaient d’admettre que l’autisme n’est pas une tare. D’autres mains heureusement se sont tendues, de celles qui avaient fait le chemin avant moi et acceptaient de me faire une place. Grâce à ma persévérance mon ami a pu être diagnostiqué et il accède désormais  à un chemin social et professionnel. C’est ma plus belle victoire. De mes proches, certains persistent à considérer l’autisme comme une maladie. D’autres ont accepté d’ouvrir leurs yeux, leur esprit, leur coeur, et c’est pour moi une autre victoire. S’ouvrir à la différence, y inviter les autres et permettre de dépasser tous les préjugés est à mon sens ce qui constitue une véritable amorce de l’inclusion, au sens littéral du mot par opposition à l’exclusion. Aller plus loin encore en admettant que les compétences des personnes présentant un TSA méritent d’être mises en valeur c’est faire un pas de plus vers le vivre ensemble. Si les enfants peuvent compter sur une nouvelle loi de 2014 favorisant l’inclusion scolaire, les adultes, ont toujours beaucoup de mal pour trouver la place qui est la leur. Soit il faut accepter d’en passer par le statut d’adulte handicapé, soit il faut s’adapter, toujours s’adapter pour vivre le plus « normalement » possible. Je comprends l’amertume des Aspergers qui déplorent la négligence des neurotypiques à leur égard, leur fermeture d’esprit et de cœur.  J’espère que la tendance pourra s’inverser. Je m’y emploie tout comme le font tellement d’associations oeuvrant pour l’autisme, en portant mon bâton de pèlerin ici et là pour témoigner que même l’amour avec un Asperger est possible. Même l’Amour ! Ça n’est pas peu dire !

A défaut de convaincre la majorité des NT, je voudrais dire aux NaT : « Continuez d’espérer. Il existe des neurotypiques qui ont envie de faire avec vous le chemin. Sachez les reconnaître et acceptez la porte ouverte. C’est ensemble, en témoignant que c’est possible et tellement formidable que nous parviendrons à faire admettre à la fois la nécessité de l’inclusion et son immense richesse humaine. »

Marie d’Ardillac. 
Enseignante et écrivain, auteur d’Aspie je t’M 

http://mariedardillac.blogspot.com


précision : NT : pour neurotypiques > désigne les personnes qui ne présentent pas le syndrome d'Asperger (SA) ou TSA (trouble du spectre autistique)
NaT : pour neuroatypiques > désigne les personnes présentant le SA ou TSA.

Voir par ailleurs sur ce blog : Ma réponse à l'ignorance 
http://mariedardillac.blogspot.fr/2015/10/reponse-la-stupidite.html

Aspiration n°9

Le numéro 9 du magazine Aspiration vient de paraître.

Comme à chaque fois un sommaire riche d'informations ayant trait à l'autisme, au SA mais pas seulement puisque ce numéro traite aussi de la musicothérapie, du sourire du chat, de la thérapie par le cirque, de la bande dessinée. on y trouve aussi un page jeux et cuisine.... 
Inclus également le Guide de l'employeur de personnes avec le syndrome d'Asperger et autisme de haut niveau, rédigé par Josef Schovanec. 11 pages destinées à l'employeur mais qui s'avère également très utile pour l'employé lui-même ainsi que pour ses collègues de travail 
Prix de vente : 8,50€
Renseignements-commandes : contact.aspiration@yahoo.fr

en cliquant sur l'image vous agrandirez le format 

mon témoignage en page 35 sur Amour et Asperger, et sur l'exclusion, le rejet parfois de l'entourage : 

vendredi 6 mai 2016

Site ouvert


Commandes à nouveau possibles 
sur le site  



Prochain salon : 

> Saint-Cyr sur Loire 
les 28 et 29 mai

jeudi 7 avril 2016

Courrier d'une lectrice

livre, témoignage, autisme, asperger, aspie, amour, couple, courrier, lecteur

Merci Anne, d'avoir accepté qu'une partie de votre message soit publié ici. 

-----Message d'origine----- From: anne ...
> Sent: Thursday, April 07, 2016 7:58 PM
> To: Marie d'Ardillac
> Subject: Re: [Aspie je t'M] Nouveau message reçu
>
> J'ai commandé votre livre le mois dernier, je l'ai attendu avec impatience, l'ai dévoré, relu, annoté, puis digéré pour laisser l'émotion retomber un peu. Je tenais à vous dire combien votre témoignage a été source de soulagement pour moi. C'est la première fois que je lis quelque chose qui évoque Asperger et l'Amour dans le monde des adultes non diagnostiqués. Dieu sait pourtant que j'ai lu beaucoup de choses sur Asperger, en anglais comme en français, des kilomètres de littérature spécialisée, de témoignages, d'interviews, de conférences et de forums à faire pâlir les annexes de votre livre pourtant bien complètes sur le sujet ;) Mais je n'ai finalement rien lu sur le brouillard invisible que le syndrome laisse flotter quand on ne peut le nommer et qu'il se fond dans la douceur des sentiments.
> Votre récit m'a aidé à me libérer d'une certaine culpabilité, celle d'être tombée amoureuse d'un homme différent sans avoir pris conscience avant la rupture (sur une période beaucoup plus courte que la vôtre mais en se voyant tous les jours, ce qui revient sans doute un peu au même parcours) que ce qui nous animait était aussi ce qui nous abimait. Vous m'avez aussi permis de mettre le doigt sur ce qui, un an après la rupture, m'empêche de faire le deuil de cette histoire. 
>..... > Je voulais surtout vous dire que votre livre a trouvé un écho incroyable en moi et que j'espère que votre Petit Prince aura su réouvrir son coeur pour partager le très bel Amour que vous lui portez. Si pourtant ça ne devait pas être aussi simple, sachez que vous avez contribué à rendre mon coeur un peu plus léger là où tous mes proches et les professionnels de santé que j'ai vus n'ont finalement pas dépassé le "respire, bois un coup…ça va passer" ;-)
> MERCI
> Anne

Le témoignage d'Anne est ajouté à la page des lecteurs, ici > http://mariedardillac.blogspot.fr/p/blog-page_16.html